Et retrouver la nature…

Enfin!

Après quelques semaines à tourner en rond dans le quartier, nous avons pu retrouver la nature, la respirer, la toucher, la voir, nous y promener. Quel bonheur!

A seulement 5 min de chez nous mais en dehors de notre périmètre d’un kilomètre, il était là à nous attendre, notre parc préféré. D’ailleurs, nous n’étions pas les seuls à être en demande de nature car nous étions nombreux ce jour-là. Des familles entières, des jeunes couples, des personnes âgées, tout ce monde était venu savourer la liberté retrouvée.

A peine arrivés, nous nous sommes rendu directement à l’enclos des animaux. Vaches, cochons, moutons, chèvres et ânes nous attendez avec impatiente. Les enfants se sont fait un plaisir de les caresser et leur donner des brins d’herbe.

Puis nous avons continué la balade en passant par la roseraie (belle aussi en hiver malgré l’absence de roses) afin de nous rendre dans le labyrinthe végétal.

Après de longues minutes à essayer de trouver la sortie (pourtant on l’a fait 1000 fois ce labyrinthe), nous avons fait un arrêt autour du bassin et nous avons profité simplement de l’instant.

Puis, nous avons fini notre promenade par un tour dans les jardins du monde avant d’acheter des chichis pour le goûter. Ils étaient délicieux, cela faisait tellement longtemps!

Nous sommes finalement rentrés chez nous, transis de froid, mais prêts à affronter la semaine avec nos batteries pleines.

Mog.

Sur le chemin de l’école.

Sur le chemin de l’école, on parle, on joue, on rigole, on court, on pleure aussi.

Parfois, il pleut alors on se dépêche, on saute dans les flaques d’eau, on s’abrite sous les arbres.

Parfois il fait beau, alors on flâne, on traîne, on ramasse des cailloux, des marrons, des fleurs. On remplit nos poches qu’on videra sur le bureau de la maîtresse.

Parfois il y a du vent, alors on s’accroche à maman, on agrippe son doudou, on le regarde soufflé dans les branches.

Parfois on est en retard, alors on court et on arrive tout essoufflé devant la grille encore ouverte, car finalement, on été pas si en retard.

Parfois on croise des copains sur le chemin de l’école, on se fait des grands signes et on s’appelle tout fort.

Parfois il y a de l’orage dans nos têtes, alors on pleure, on crie, on refuse d’avancer… pour arriver tout sourire devant la maîtresse.

Souvent, on se raconte des histoires de copains ou de star wars et on discute de tout et de rien.

Puis, arrivés à l’école, on se fait un gros câlin et un bisou, ou un simple coucou si les copains nous regardent, et on part affronter la journée en espérant se revoir le soir, pour faire le trajet dans le sens opposé.

Mog.

Muffins aux pépites de chocolat

Aujourd’hui je tenais à vous présenter une recette que les enfants adorent et qui est très facile à réaliser, il s’agit des muffins aux pépites de chocolat. A faire avec les enfants, vous pouvez aussi laissez les plus grands la réaliser en autonomie.

Pour réaliser 20 muffins, il vous faut:

380g de farine

1 sachet de levure

1 pincée de sel

180g de sucre

2 œufs

240 ml de lait

150g de beurre fondu

1 cuillère à café d’arôme vanille

200g de pépites de chocolat

Dans un premier temps, mélangez la farine, la levure et le sel.

Dans un autre récipient, mélangez les œufs et le sucre. Puis ajoutez-les au mélange précédent.

Ajoutez enfin le lait, le beurre fondu et la vanille. Mélangez bien et ajoutez les pépites.

Versez dans les moules et enfournez dans un four préalablement chauffé à 180°C.

Laissez cuire 25 min environ.

Voilà, vos muffins sont prêts! Une fois refroidit, vous pouvez les saupoudrer de sucre glace.

Il ne reste plus qu’à déguster!

Mog.

Mon beau sapin

Aujourd’hui je tiens à vous proposer un nouveau DIY de Noël. Il s’agit d’une suspension réalisée uniquement avec de la récup’, en l’occurrence un vieux ruban et des petites branches ramassées dehors.

En effet, pour faire de la jolie déco, pas besoin de se ruiner dans les magasins, il suffit de regarder autour de soi. La nature nous offre plein de jolies choses comme de la mousse, des branches, des feuilles, des fleurs. Regardez aussi dans vos tiroirs vous avez forcément des objets qui peuvent être utiles comme des vieux rubans, des boutons, ou même des bâtons de glace que l’on garde systématiquement à la maison (DIY Étoiles de Noël).

Pour commencer, agencez vos petites branches de manière à former un sapin. Mettez de côté une branche plus grande pour faire le tronc.

Collez ensuite les branches sur le tronc avec un pistolet à colle.

Pour finir, collez quelques morceaux de rubans sur les branches et nouez-en un au sommet pour pouvoir accrocher le sapin. Voilà, c’est fini!

A vous ensuite de faire preuve d’imagination en personnalisant ce sapin (paillettes, peinture,etc). Vous pouvez d’ailleurs m’envoyer les photos de vos réalisations sur mon adresse mail mamanheureuseblog@gmail.com, sur mon compte Facebook Maman Heureuse ou sur mon compte instagram @lamog85.

Mog.

Les week-ends confinés (ou comment survivre avec des enfants qui s’ennuient)

Depuis un mois environ, nous sommes à nouveau confinés. Même si cette fois les enfants vont à l’école, les week-ends peuvent sembler très long. Et si comme moi vous vivez en appartement, cela peut vite tourner mal.

En effet, comme tout parents le sait, un enfant qui s’ennuie, c’est un enfant qui embête ses frères et sœurs ou un enfant qui vous suit toute la journée en disant « Je m’ennuiiiie » (avec un ton plaintif). Alors si vous ne voulez pas que vos week-ends deviennent un enfer, laissez-moi vous proposer quelques activités à faire avec vos enfants.

Vous pouvez tout d’abord faire un gâteau ou des crêpes. C’est un grand classique mais ça fonctionne toujours. Bien sûr, chacun voudra faire une recette différente mais il suffit de tirer à la courte-paille et le tour est joué. Il ne reste plus qu’à préparer une jolie table pour le goûter.

Pour décorer cette table vous pouvez très bien sortir dans votre kilomètre autorisé et ramasser toutes sortes de choses dans la nature: de la mousse, des branches, des feuilles, des fleurs…. Même en ville, il a toujours moyen de trouver un petit coin de verdure pour votre déco. Si le temps ne le permets pas, vous pouvez initier vos enfants au pliage de serviette. Ajoutez quelques bougies, et voilà une table qui vous donnera envie de prolonger le goûter en parlant de tout et de rien.

Les jeux de sociétés restent aussi un grand classique pour occuper les enfants à la maison. Pas besoin de jeux sophistiqués, une partie de petits chevaux fait très bien l’affaire. Si vos enfants sont assez grands, vous pouvez les laisser jouer en autonomie et vaquer à vos occupations. Mais restez quand même à proximité pour faire l’arbitre (« Maman, il a triché!!! »).

Si le beau temps est au rendez-vous, prenez les vélos,les trottinettes ou les rollers et allez faire votre promenade d’une heure. Vous pouvez aussi emmener un ballon afin de tirer quelques buts ou paniers.

Rester à la maison c’est aussi l’occasion de faire toutes sortes de DIY ou d’ateliers créatifs. Dessins, bricolage, peinture, broderie, … occuperont les enfants pour plusieurs heures sans soucis. Vous aurez sans doute un peu (beaucoup?) de ménage à faire ensuite mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Les enfants seront tellement fière d’exposer leurs créations!

Organisez une après-midi photos! Sortez toutes les photos dont vous disposez et faites-les défiler en racontant des anecdotes sur chacune. Vous pouvez regarder aussi d’anciennes vidéos de vos enfants petits. Fous rires et larmes assurés!

Vous pouvez aussi tout simplement vous installer sous un plaid de Noël avec un bon chocolat chaud et regarder un film doudou qui vous mettra du baume au cœur.

Et si finalement rien de tout cela ne fonctionne, vous pouvez toujours sortir la console ou la tablette et aller faire la sieste pour oublier votre culpabilité.

J’espère que toutes ces idées vous seront utiles et participeront à embellir vos week-ends. Si vous avez d’autres idées à me soumettre, laissez-moi un petit commentaire.

Mog.

La vie en quartier

J’ai grandit à la campagne. J’y ai même vécu jusqu’à la vingtaine. Et puis je suis partie à la ville pour étudier. Et finalement, je n’y suis jamais revenue à la campagne. J’ai adopté la ville ou plutôt la ville m’a adopté.

J’ai d’abord loué un studio dans un quartier plutôt coté. Puis je me suis mariée et un bébé s’est incrusté. On a dû trouver un appartement plus grand, mais avec nos revenus d’étudiants, il a fallut s’installer dans un quartier « populaire » comme on dit.

C’était provisoire, juste le temps de finir nos études et de trouver un job. D’ailleurs nous n’avions fait aucun effort de déco. Pas la peine, on allait vite s’en aller.

Puis le provisoire a commencé à durer. Le job s’est fait désirer et il a fallut inscrire notre fille à l’école dans ce quartier. Pas grave, ce n’était qu’une question de temps.

Et puis, les parents à l’école, ils étaient drôlement sympas.

Et les maîtresses aussi, bienveillantes et très impliquées dans leur travail.

Et puis les voisins, il y en avait toujours un pour prêter un coup de main ou apporter un gâteau.

Et la mixité, toutes ces langues, toutes ces couleurs, toutes ces religions réunis dans un petit coin de ville. Finalement c’était pas si mal ici…

Le temps s’est écoulé avec ses joies et ses peines, les années ont passé, 2 autres enfants sont venus agrandir la famille, le travail (cette denrée rare) nous a enfin trouvé et pourtant nous sommes toujours là.

Nos enfants ont grandit ici, et pour rien au monde il ne changerai leurs amis ou leur école. Alors bien sûr, ils rêvent comme tout le monde d’une grande maison avec un jardin, mais si on pouvez l’installer au milieu du quartier ce serait mieux.

Et puis de toute façon, ils peuvent se contenter du square ou du skate parc tant que les copains sont là.

En résumé, la vie en quartier c’est pas Versailles mais c’est pas mal non plus. C’est avant tout de la solidarité, de la tolérance, du partage et des liens qui se nouent.

Peut-être qu’un jour je partirai, mais jamais je n’oublierai, les années passées ici.

Mog.

Lessive maison

Quand on est parent, s’il y a une chose à laquelle on ne peut pas échapper, c’est le linge. Et qui dit linge, dit bien sûr…..lessive! La lessive représente un vrai coût dans le budget familial. Par ailleurs, celle-ci est bien souvent irritante pour la peau des plus petits et pas vraiment écologique.

Et pourtant, il est tellement facile et rapide de faire sa lessive soi-même avec seulement 3 ingrédients.

Pour réaliser 2L environ de lessive maison, il vous faudra:

6 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

4 cuillères à soupe de cristaux de soude

50 cl de savon noir

120 cl d’eau

Dans un premier temps, versez l’eau et le savon noir dans une casserole et faites chauffer. Lorsque le mélange semble homogène, retirez la casserole du feu. Ajoutez petit à petit le bicarbonate et les cristaux de soude. Mélangez bien et laissez refroidir. Lorsque la lessive est froide, versez-là dans un bidon. Et voilà c’est prêt! Facile non?

Votre lessive n’aura pas d’odeur, vous pouvez donc si vous le voulez ajouter des huiles essentielles. Par ailleurs, celle-ci se séparera en deux phases après repos, pensez donc à secouer votre bidon de lessive avant de l’utiliser.

Maintenant vous n’avez plus d’excuses pour ne plus faire votre lessive! Laissez-moi un commentaire si vous essayez cette recette.

Mog.

La garde-robe de bébé

Lors de ma première grossesse, je me posais pleins de questions auxquelles je ne trouvais pas forcément la réponse. Comme la plupart des futures mamans, je passais mes nuits d’insomnie à arpenter les forums et les sites spécialisés à la recherche d’infos.

Maman de 3 enfants, j’ai tâtonné et même parfois franchement galéré au début de ma vie de maman. Et même si je ne suis pas une professionnelle de la petite enfance, j’aimerai partager mon expérience et mes astuces avec les futures et les nouvelles mamans à la recherche de conseils.

Et s’il y a un élément sur lequel beaucoup de mamans s’interrogent, c’est la garde-robe de naissance. Taille inadaptée, vêtements peu confortables et peu pratiques, trop de pièces ou pas assez… voilà les principales erreurs commises lors de la préparation du trousseau de bébé.

Pour bébé, il faut avant tout privilégier le confort et la praticité. Prévoyez des vêtements dans des matières douces et naturelles, des tissus élastiques et évitez les vêtements qui s’enfilent par la tête.

En ce qui concerne la taille des vêtements, achetez principalement du 1 mois et du 3 mois. Achetez quelques vêtements taille naissance uniquement si on vous annonce un bébé de petit poids ou un risque de naissance prématurée. Avant d’acheter les tailles suivantes, attendez de voir ce que la famille et les amis vont vous offrir.

Voici la garde-robe type à prévoir:

6 pyjamas taille 1 mois

6 pyjamas taille 3 mois

10 bodies taille 1 mois (manches courtes l’été, manches longues l’hiver)

10 bodies taille 3 mois

6 brassières à pressions ou à nouer ( en coton l’été et en laine l’hiver)

5 paires de chaussettes

2 paires de chaussons

7 ensembles taille 1 mois (si vous ne souhaitez pas laisser votre bébé en pyjama la journée)

7 ensembles taille 3 mois

un bonnet en laine et une combinaison ( pour les sorties l’hiver)

des bonnets en tissu (pour l’intérieur ou l’été)

une petite veste (pour les sorties l’été)

Voilà, j’espère que cette petite liste pourra vous être utile. Si vous souhaitez traiter d’autres sujets concernant la maternité, faites-le moi savoir en commentaires.

Mog.

DIY Étoiles de Noël

Alors que TF1 a déjà dégainé les téléfilms de Noël, nous étions encore dans l’ambiance automne à la maison. C’est vrai que les feuilles mortes qui jonchent les rues et le froid qui peine à s’installer n’aident pas à se projeter dans les fêtes de fin d’année (sans parler de la Covid 19).

Puis, petit à petit, un air de Noël s’est insinué dans mon esprit (« Vive le vent » si vous voulez tout savoir), les enfants ont sorti leur pyjama de Noël et les mugs de Noël ont retrouvé leur place dans mon placard. Et là je me suis dit : « Mais on est déjà mi-novembre, il est temps! » (oui je me parle à moi-même souvent). Temps de quoi? Bah de fabriquer des décos pardi! (et aussi de faire des bûches, des sablés, de chanter « Petit papa Noël »…).

Aujourd’hui je vous propose donc un DIY super facile que vous pouvez réaliser avec vos enfants et qui nécessite peu de matériel. Il vous faudra: des bâtons de glace (5 par étoiles), de la peinture (ou pas si vous souhaitez conserver la couleur du bois), de la colle, une ficelle ou un ruban.

Commencez par peindre les bâtons recto et verso de la couleur souhaitée.

Lorsque la peinture est sèche, collez les bâtons avec la colle en formant une étoile. Vous pouvez coller la ficelle entre deux bâtons ou l’ajouter après.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des paillettes, des gommettes ou des motifs (avec un stylo peinture).

Voilà une jolie suspension très facile à réaliser, qui fera un cadeau idéal pour la maîtresse ou la nounou!

Mog.

Brioche comme chez le boulanger

Le goûter c’est sacré! Malheureusement, les gâteaux industriels que l’on trouve au supermarché ne sont pas toujours très sains. Additifs, conservateurs, colorants artificiels, huile de palme, sirop de glucose-fructose et bien d’autres forment un sacré cocktail pas vraiment bon pour la santé ou l’environnement. C’est pourquoi j’ai décidé de faire des goûters maison dès que l’occasion se présente. Bien sûr, il m’arrive d’acheter des gâteaux tout prêts car je n’ai pas toujours le temps ou l’envie. Je ne suis pas superwoman!

La recette que je vais vous présenter aujourd’hui est une recette de brioche que je fais assez souvent. Elle me sert de recette de base à toutes les brioches que je peux faire. Il me suffit ensuite de faire varier les formes et les goûts pour obtenir des brioches différentes.

Brioche fleur nature

Pour faire une grosse brioche, il vous faut:

  • 500g de farine
  • 1 cuillère à café de sel
  • 80g de sucre
  • 100g de beurre mou
  • 250ml de lait tiède
  • 10g de levure boulangère sèche
  • 1 œuf+1 jaune

Commencez par délayer la levure boulangère dans le lait tiède.

Pendant ce temps, mélangez la farine, le sucre et le sel. Ajoutez l’œuf et continuez à mélanger

Ajoutez le lait tiède avec la levure et pétrissez. Incorporez le beurre petit à petit en continuant à pétrir. Il faut pétrir au moins 10 min.

La pâte obtenue est molle et collante. Couvrez le récipient d’un linge et laissez lever la pâte.

Lorsque la pâte a doublé de volume, faites-la dégazer et donnez-lui la forme souhaitée.

Laissez lever 30 min.

Préchauffez le four à 180°C.

Dorez la brioche avec un jaune d’œuf et enfournez pour 30 min environ.

Cette pâte me sert à faire toutes sortes de brioche: brioche tourbillon, krachel marocain, babka, brioche aux pépites de chocolat… Les variantes possibles sont nombreuses.

Brioche tourbillon choco-noisette
Krachel marocain

J’espère que cette recette vous plaira. Testez-là et imaginez vos propres combinaisons forme/goût. J’attends vos suggestions en commentaires!

Mog.